Pose d’un faux plafond

Il y a différentes possibilités pour poser un faux plafond, mais la plus courante et la moins chère, reste la pose d’un faux plafond suspendu en plaques de plâtre.

Même si ce n’est pas excessivement compliqué, il faudra tout même quelques compétences techniques, et bien sûr le matériel adéquat pour réaliser cette tâche.

Je vous explique ici les étapes à suivre, et comment procéder.

pose faux plafond

Prendre les mesures

Il faut tout d’abord calculer la surface du plafond de votre cuisine, votre salle de bains ou toute autre pièce de la maison.

Vous pouvez dessiner un plan sur papier qui permettra de vous aider.

Vous devez également repérer l’emplacement futur des suspentes, et calculer ensuite vos besoins en rails, suspentes, éclisses et bien sûr en plaques de plâtre.

Faire les tracés

Il faut déterminer avec précision la hauteur de votre faux plafond.

À l’aide d’un crayon gras, et d’un niveau à bulle pour un planéité parfaite, tracez un trait sur l’ensemble du périmètre du mur qui permettra de matérialiser la place des cornières qui seront 13mm au-dessus du trait. 13 mm étant l’épaisseur standard des plaques de plâtre.

Fixation des suspentes

Vous devrez monter certaines suspentes préalablement à l’aide d’une embase et d’une platine à chaque extrémité.

D’autres suspentes se règlent plus simplement à l’aide d’une simple vis. Au départ le réglage de la hauteur de la suspente se fait approximativement.

Il faut ensuite choisir le mode de fixation selon le support qui soutiendra le faux plafond.

On prendra des vis pour plâtre, des vis pour bois, ou encore des chevilles à frapper pour le béton.

On fixe les suspentes au plafond, à 25 cm du mur.

On décide alors de la hauteur de la suspente, puis on tend un cordeau entre chaque suspente pour matérialiser les rails.

On avance progressivement le long du cordeau en vissant les suspentes à l’aide d’une perceuse ou d’un marteau selon le support et la fixation utilisée.

On ajuste ensuite la hauteur de l’embase avec celle du cordeau, pour que les suspentes offrent toutes la même hauteur.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Fixation des cornières

Ici c’est très simple, il suffit de fixer les cornières sur le pourtour du mur en suivant le tracé préalablement réalisé.

Là encore, on utilisera les outils et les fixations adéquats à notre mur.

Montage des rails

Il faut tout d’abord découper les rails à la taille nécessaire.

Si la largeur de la pièce est supérieure à 3 m, vous devrez alors assembler 2 rails à l’aide d’une éclisse.

Les rails se fixent en les clipsant immédiatement à chaque extrémité des suspentes.

Montage des plaques

Vous aurez besoin d’un lève plaque, ou bien d’un coéquipier pour garder la plaque de plâtre à la bonne hauteur.

Les plaques se fixent toujours perpendiculairement aux rails.

On commence par une première plaque en butée contre un mur. 5 rails doivent traverser la plaque, il faut placer une vis à l’aide d’une visseuse tous les 30 cm.

À moins que vous soyez très chanceux, vous devrez probablement découper quelques plaques pour faire tout le plafond de la pièce en question.

Pour ce faire, utilisez une scie égoïne après avoir pris parfaitement les mesures.

Les joints des plaques

Une fois vos plaques de plâtre parfaitement posées, il faudra débuter les finitions en recouvrent les vis et le petit espace entre chaque plaque.

Vous avez deux possibilités, soit vous utilisez de l’enduit de rebouchage simplement pour couvrir les vis et les espaces, soit en posant sur toute la surface un enduit de finition.

Par la suite, une fois, l’enduit parfaitement sec, il ne restera plus qu’à apporter les dernières finitions avec de la peinture ou le revêtement de votre choix (papier peint, enduit…).

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement