Faux plafond tendu

Si le faux plafond suspendu reste la solution la plus prisée sur la plupart des constructions, le faux plafond tendu est une méthode de plus en plus utilisée notamment pour ses propriétés esthétiques.

On le retrouve très couramment pour l’aménagement intérieur de maison, que ce soit en construction neuve ou en rénovation.

Voici ce qu’il faut savoir sur le faux plafond tendu.

plafond tendu

Un faux plafond tendu, c’est quoi ?

Il s’agit d’une toile thermoplastique, autrefois toujours en PVC, on la trouve aujourd’hui dans divers matériaux moins nocifs et complètement recyclable.

Cette toile que l’on nomme « velum » possède des propriétés thermos-extensibles qui assurent sa pose.

Elle est fixée sur des profilés ou bien sur des rails en plastique ou en aluminium sur le haut des murs ou sur le pourtour du plancher.

La toile est résistante au feu, traitée contre les UV, et généralement antiacarienne, antibactérienne, antistatique et fongicide.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Les avantages du faux plafond tendu

Si le faux plafond tendu progresse de plus en plus sur le marché de la construction ou de la rénovation, c’est qu’il y a plusieurs raisons à cela.

C’est tout d’abord un choix esthétique, il n’y a pas de jointures, le plafond est alors parfaitement lisse et impeccable.

C’est vraiment idéal pour les décors contemporains, on peut choisit entre plusieurs finitions (mate, satinée, laquée ou motifs).

On peut également intégrer facilement des éclairages.

C’est aussi un très bon moyen de masquer un plafond trop vieux ou abîmé.

On peut aussi diminuer la hauteur de la pièce, mais si on le souhaite, on peut simplement cacher l’ancien plafond sans perdre trop de hauteur de plafond.

C’est donc parfait pour une pièce dont la hauteur de plafond n’est pas énorme, avec un plafond abîmé.

Le faux plafond tendu apporte une bonne isolation thermique et acoustique supplémentaire, et on pourra comme pour un plafond suspendu, cacher les câbles électriques très simplement.

Une pose assez complexe

C’est une installation qui réclame l’intervention d’un professionnel qui sera capable de réaliser un travail sur-mesure.

Il y aura tout d’abord un relevé précis des cotes, afin de réaliser des soudures haute fréquence sur la toile directement en usine.

Il y a ensuite deux techniques différentes pour le montage, l’une à chaud et l’autre à froid.

Sous l’effet de la chaleur, la toile se tend progressivement pour finir par revêtir une apparence parfaitement et plane sur la totalité de la surface du plafond.

La technique à froid bénéficie d’une évolution technique qui permet d’obtenir le même résultat que la méthode à chaud mais sans jamais avoir besoin de chauffer.

Quelle que soit la technique, la pose d’une plafond tendu est propre et rapide.

Il n’y a pas besoin de vider la pièce, ni de protéger les meubles.

Concernant l’entretien, il n’y a absolument rien à faire.

Il faut cela dit choisir une couleur plutôt discrète qui s’adapte à tout, puisqu’on ne pourra pas repeindre la toile velum.

La toile est très solide, et il faut vraiment le faire exprès pour la déchirer ou la trouer, la durée de vie est donc très longue.

Vous pourrez lessiver votre plafond tendu, en respectant toutefois les consignes que vous donnera l’artisan qui sera venu effectuer la pose.

Le prix d’un faux plafond tendu

Le prix est clairement plus élevé que celui d’un plafond suspendu lambda en plaques de plâtre.

Il faut compter environ 70€ du m², ce qui est tout de même 10 fois plus cher que son principal concurrent.

Cela dit, le résultat est vraiment parfaitement lisse.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement