Faux plafond suspendu

Il existe différente solution pour les plafonds de nos habitations, mais les plus courantes sont le plafond tendu, et bien sûr le plafond suspendu.

Ce dernier est le plus prisé, notamment pour la facilité de pose et les avantages qu’il apporte à une habitation.

Qu’est-ce qu’un faux plafond suspendu ? Je vous explique tout ce qu’il y a à savoir.

plafond suspendu

En neuf ou en rénovation

Le faux plafond suspendu est le type de plafond que l’on trouve le plus dans les nouvelles maisons.

Il est tout aussi pratique pour une habitation neuve que pour une rénovation.

Dans le premier cas, il permet de cacher le câblage électrique que l’on place dans le plénum (espace entre le faux plafond et le plafond) et d’y accéder facilement.

On placera également l’isolation pour atténuer les bruits d’un étage ou tout simplement pour isoler thermiquement.

En rénovation, le faux plafond suspendu permettra également d’améliorer l’isolation, mais il sera surtout utilisé pour cacher un vieux plafond abîmé, ou pour réduire la hauteur d’une pièce.

En effet, dans certaines maisons un peu anciennes, la hauteur de plafond est esthétique, mais il est très difficile de chauffer les pièces.

En réduisant la hauteur, on utilise moins d’énergie pour le chauffage et les pièces montent plus vite en température.

Il permet également de nombreuses fantaisies.

Le faux plafond suspendu peut être sur plusieurs niveaux, prendre différentes formes, et on pourra jouer avec les lumières pour un rendu très moderne.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Quels matériaux pour un faux plafond suspendu ?

Un faux plafond suspendu peut être conçu de différentes façons.

La structure peut être faite de suspentes, ce sont des pattes métalliques au bout de tiges filetées.

Elles sont de la longueur adaptée et directement fixées au plancher.

On trouve également des structures avec des rails métalliques où les pattes viennent s’emboîter tous les 50 à 60 cm environ.

Pour le visuel du plafond, on trouve également plusieurs solutions.

Le plus courant est l’utilisation de plaques de plâtre, mais on peut très bien réaliser un plafond suspendu en lame de PVC, ou bien en lambris bois.

Plus rare, mais pas impossible, un plafond en brique de terre cuite ou en céramique peut être envisagé.

Très simple à mettre en place

Un faux plafond suspendu est adaptable sur absolument toutes les structures porteuses, qu’elles soient en béton, en bois ou en acier.

Quelle que soit votre maison, vous pouvez donc faire le choix d’un plafond suspendu, que ce soit pour du neuf ou de la rénovation, et pour n’importe quelle pièce de la maison.

L’installation est rapide, mais réclame toujours la présence de deux personnes.

Il faut travailler en hauteur et les outils comme les matériaux sont lourds, en travaillant seul l’accident peut vite arriver.

Un plafond suspendu se démonte rapidement, on peut donc installer un nouvel éclairage facilement, agir sur les câbles électriques, ou bien remplacer un pan du plafond qui serait abîmé.

Concernant le prix d’un faux plafond suspendu, il faut compter environ 6€ du m² pour la pose de plaque de plâtre.

Pour du PVC ou du bois, le prix sera très variable selon la qualité du matériau et les finitions choisies.

Quoi qu’il en soit, un plafond suspendu sera généralement moins cher qu’un plafond tendu.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement