Faux plafond : Guide, Conseils et Devis

Parce qu’une maison, c’est un toit, des murs, un sol, mais aussi des plafonds, je vouais vous en dire plus et expliquer aux profanes tout ce qu’il y a à savoir sur les faux plafonds.

De plus en plus présents dans les nouvelles habitations, et également très prisés en rénovation, le faux plafond est la solution à de nombreux problèmes.

Sur ce site, je vous parle de tous les types de faux plafonds, ce que c’est exactement, les divers matériaux utilisés, ou encore les différentes techniques de pose.

faux plafond led

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

Un faux plafond est finalement le revêtement qui masque le plafond réel.

Il a de nombreuses utilités et la première est évidemment esthétique.

On obtient un plafond impeccable quelle que soit la technique de pose.

On pourra choisir entre différents matériaux, on trouve notamment des faux plafonds en plaques de plâtre, en PVC ou encore en bois.

Le faux plafond permet également de parfaire l’isolation.

En effet pour du neuf comme pour de la rénovation, on place dans le plénum (espace entre le plafond et le faux plafond), un matériau fibreux qui permet d’isoler aussi bien thermiquement qu’acoustiquement.

Il permet aussi de masquer des câbles ou des gaines et on peut poser des éclairages modernes de type spots ou rubans LED très facilement.

En rénovation, un faux plafond sert très souvent à baisser une hauteur sous plafond.

En effet, même si l’esthétique d’un plafond haut est séduisante, il est parfois difficile de chauffer correctement et rapidement une pièce, et ça se ressent forcément sur la facture énergétique.

Faux plafond placo

La plaque de plâtre que l’on nomme généralement placo est le matériau le plus utilisé pour la conception de faux plafonds.

On trouve différents types de placo qui s’adaptent à des situations ou à des pièces particulières, avec notamment un placo qui résiste au feu pour la cuisine et autre anti-humidité pour la salle de bains par exemple.

Faux plafond BA13

Le BA13 est un type de plaque de plâtre.

Il est parfait pour le plafond car il possède des bords amincis qui permettent de faciliter la pose des joints.

Comme toutes les plaques de plâtre, il faudra la couvrir d’un enduit et d’une peinture, et on pourra ajouter par la suite des éclairages très simplement.

Faux plafond en bois

Un faux plafond en bois offre immédiatement une ambiance chaleureuse et confortable à une pièce.

C’est un lambris qui fait donc office de plafond, et on peut le trouver dans plusieurs essences de bois différentes et donc dans plusieurs teintes.

La pose est différente de celle de plaque de plâtre on utilisera des tasseaux en bois pour fixer le lambris, et non des rails.

Autant utilisé pour des habitations modernes que des maisons plus rustiques, le bois reste bien évidemment une valeur sure.

On peut de toute façon le peindre à notre convenance et changer le look d’une pièce assez facilement.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Faux plafond PVC

Pour un look plus moderne et contemporain que le bois, on peut opter pour un faux plafond en PVC.

C’est un matériau particulièrement résistant à l’humidité, et il peut donc être parfait pour une salle de bains ou une pièce qui est peu chauffée.

On trouve une infinité de couleur et d’aspect, on peut donc décorer nos intérieurs très rapidement avec un tel plafond.

On trouve deux types de lambris PVC différents, l’un emboîtable et l’autre non-emboîtable découpé en fonction de la largeur d’une pièce.

Le faux plafond PVC sera soit suspendu, soit agrafé, selon que l’on souhaite un espace important ou non avec le plafond orignal.

faux plafond pvc

Faux plafond suspendu

Le plafond suspendu est le type de plafond que l’on retrouve le plus.

C’est lui qui permet de choisir entre différents matériaux, plaque de plâtre, PVC ou bois, et sa pose est relativement aisée, même s’il faudra quelques connaissances techniques.

Il est tout aussi pratique en construction neuve qu’en rénovation.

Il permet non seulement de masquer un plafond abîmé, mais aussi de cacher des câbles ou des gaines forcément inesthétiques.

Son isolation phonique et thermique sera complétée par un matériau fibreux, comme de la laine de verre ou de roche, placé dans le plénum.

C’est un plafond qui avec un artisan compétent et doué, peut être réellement très esthétique.

On peut notamment réaliser un faux plafond sur plusieurs étages, ou bien un plafond suspendu en élévation, et bien sûr poser des éclairages pour un résultat très contemporain.

Le faux plafond tendu

Plus onéreux que le plafond suspendu, le plafond tendu a toutefois de nombreux avantages.

Sa pose est complexe et demande l’intervention d’un professionnel, mais elle est très rapide et ne nécessite pas un gros chantier poussiéreux.

Il s’agit d’une toile en velum, qui possède de nombreuses propriétés et qui se tend sous l’effet d’une technologie thermorétractable.

Le rendu est absolument parfait, il n’y a aucun risque de voir des traces de joints puisqu’il n’y a absolument aucun joint.

On peut choisir entre une multitude de teintes, avec des motifs ou non, et l’aspect mat ou brillant par exemple.

Ce type de faux plafond s’adapte à toutes les structures sans exception, il n’y a presque aucun entretien à prévoir, et on peut nettoyer cette matière très facilement.

L’isolation thermique et phonique est également très bonne.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Faux plafond LED

Un faux plafond LED n’est rien d’autre qu’un faux plafond suspendu ou tendu, auquel sont ajoutés une multitude d’éclairage à base de LED.

On obtient alors un plafond étonnamment moderne.

Les rubans à LED sur des faux plafonds ayant plusieurs étages ou étant en suspension sont particulièrement prisés.

Cela permet une lumière indirecte très agréable, qui n’éblouit jamais et qui offre immédiatement un look très contemporain à la pièce qui en est équipée.

Faux plafond acoustique

La pose d’un faux plafond acoustique est plus facilement réalisable pour une construction neuve, que pour de la rénovation.

En effet, lorsqu’on construit, on peut prévoir par quel biais le bruit risque d’être transmis et bâtir en conséquence.

En rénovation, on peut essayer de lutter contre les problèmes de bruit, mais il est difficile de savoir si ce sont les murs, le plafond, ou divers conduits qui transmettent des sons.

On peut toutefois mettre tous les moyens de notre côté, en optant tout d’abord pour un matériau qui isole acoustiquement.

Le PVC et plutôt efficace, mais on trouve également du placo spécialement conçu pour absorber les bruits au maximum.

Le plafond suspendu offre un espace, le plénum, qu’il faudra remplir d’un matériau fibreux, qui accentuera l’isolation phonique.

On opte également pour une ossature longue portée lorsque c’est possible.

Dans ce cas, le plafond n’a aucun contact avec le plancher au-dessus, ce qui permet forcément de réduire les bruits d’impact ou les chocs.

Faux plafond pour cuisine

Le faux plafond d’une cuisine pourra être suspendu ou tendu, selon vos envies, et peut-être selon vos besoins.

Il sera préférable de choisir un matériaux résistant au feu, la cuisine étant la pièce de la maison où les foyers d’incendie se déclarent le plus souvent.

En rénovation, il arrive très souvent qu’on décide de construire un faux plafond dans la cuisine, non seulement pour cacher un vieux plafond abîmé, et pour réduire la hauteur de plafond afin de moins consommer d’électricité.

De plus en plus de propriétaires optent pour un plafond très moderne dans leur cuisine.

C’est désormais une pièce à vivre très importante de la maison, et un beau plafond sera immédiatement agréable et décoratif.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement

Faux plafond pour salle de bains

Dans la salle de bains, on pourra une nouvelle fois opter pour un plafond suspendu ou un plafond tendu.

Le plafond tendu évitera la présence d’humidité et de moisissure qui peuvent se développer fréquemment sur du plâtre ou des plaques de plâtre.

Le bois ou le PVC sont également de très bonne solution, pour le plaquo il faudra se tourner vers des plaques résistantes à l’humidité.

Là encore, un faux plafond permet de réduire une hauteur trop importante qui empêche de chauffer rapidement la salle de bains en hiver.

C’est une pièce qui avec un plafond de hauteur raisonnable gagnera immédiatement en confort d’utilisation.

Pose d’un faux plafond

Selon que l’on pose un plafond tendu ou un plafond suspendu, la technique est évidemment bien différente.

Pour un plafond tendu, il faut un équipement particulier et un professionnel s’en occupera toujours.

Un plafond suspendu, avec quelques compétences techniques, peut être monté par n’importe quel bricoleur qui a tout de même les bras un peu solides.

Cela passe par plusieurs étapes, la prise de mesure, les tracés, la fixation des suspentes et des cornières, le montage des rails, la pose des plaques, les joints et puis les finitions de peinture ou d’enduit pour obtenir le faux plafond final.

Prix d’un faux plafond

Les prix sont évidemment très variables d’une pose à l’autre.

Pour un plafond tendu, il faut compter entre 30 et 70€ du m².

Le prix d’un plafond suspendu peut être beaucoup moins cher, mais là encore tout dépendra du matériau utilisé.

Pour du placo, le prix varie entre 6 et 10€ du m², le PVC sera un peu plus cher et peut être bien plus onéreux selon le type de finition choisi.

Pour le bois, là encore, tout dépendra du bois choisi, le chêne est évidemment très cher, le pin massif bien plus abordable.

Pour les bois exotiques on trouve également de tout, entre 30 et 60€ du m² en moyenne.

Cliquez ici pour obtenir 3 devis gratuitement et rapidement